Tag Archives: hype

« Formal Friday », ou quand trop de casual tue le casual

1 Mar
Un Formal Friday au sein d'une entreprise canadienne

Formal Friday

Le « Casual Friday »…Cela fait des années que la plupart des sociétés à travers le monde ont adopté cette tradition américaine apparue après guerre de la tenue décontractée du vendredi.

A l’origine, c’était le jour où la cravate n’était pas de rigueur…mais depuis, les entreprises – enfin plutôt leurs salariés – ont pris de plus en plus de latitude avec cette pratique – en témoigne par exemple le rappel à l’ordre par un DRH par voie de mail à l’ensemble du personnel d’un grand cabinet d’audit parisien il y a quelques années, pour rappeler aux consultants qu’ils n’étaient plus en école de commerce et devaient laisser au placard jeans et baskets…

Les start ups américaines du web ont fait progressivement du casual wear leur marque de fabrique – la coolitude, ça passe d’abord par le look. Mark Zuckerberg de Facebook a fait l’essentiel de ses meetings de levée de fonds en hoodie (d’ailleurs article intéressant sur le hoodie à lire ici) !

Mais depuis peu, une nouvelle tendance prend de l’ampleur : le « Formal Friday« . Cela parait curieux au premier abord, et pourtant le mouvement gagne en notoriété, depuis San Francisco à New York en passant par Boston. A l’origine, le bureau de Boston de the Barbarian Group, une société de marketing digital, qui en 2004 a imposé que l’on rétablisse un jour où seraient bannis hoodies, mini jupes, jeans et autres crocs…

Résultat : costumes trois pièces, cravate et noeuds papillon (pour notre plus grand bonheur bien sûr), voire même chapeaux, sont devenus les uniformes du TGIF de nombreuses sociétés américaines!

Certains médias américains évoquaient le phénomène il y a 1 ou 2 ans (ici ou ) mais c’est le récent article du très sérieux Wall Street Journal qui a permis de mettre en lumière cette nouvelle tendance.

Paradoxalement étouffées par le conformisme du tout casual, les start up ont besoin de revenir à un peu de formalisme.

A quand la déferlante en France?

Publicités

Happy Mondays #28 – David Shaw and The Beat « Trance In Mexico »

17 Déc

David Shaw and The Beat - Trance In Mexico cover

Cela fait déjà quelques mois que le plus frenchie des producteurs britanniques, David Shaw, fait parler de lui sous son véritable nom, après avoir oeuvré plusieurs années sous le pseudo de Siskid.

Nouveau nom de scène et nouveau projet, avec un univers moins électro et plus pop rock/new wave.
L’album « So It Goes » , sorti fin octobre, succède aux maxis « Infected » et « The Jackal » sur le label de l’artist, Her Majesty’s Ship.

Nous avons choisi de vous faire découvrir le groovy « Trance in Mexico » , que l’on peut entendre en ce moment dans les sets de Get A Room notamment.

Vous pouvez télécharger ce single ou tout l’album en MP3 sur iTunes, ou en CD chez Colette. Enjoy!


The Frenchiest British producers David Shaw has been quite the buzz for a couple of months under his real name, after several years of music aka Siskid.

New moniker and new project, with a less electro and more pop rock / new wave universe.
His album « So It Goes » , released late October, follows the EP « Infected » and « The Jackal » on the artist’s own label, Her Majesty’s Ship.

We have chosen to share with you the groovy « Trance in Mexico » , which you may have already spotted in sets from DJs like Get A Room among others.

You may download the single or the whole album as MP3 on iTunes, or as a CD at Parisian trendy shop Colette. Enjoy!

La guerre des burgers aura-t-elle lieu?

24 Oct

Si vous êtes parisien (mais le phénomène est sûrement aussi très marqué en province), vous aurez sans doute remarqué que le burger est omniprésent. Une véritable institution, un nouveau plat du patrimoine culinaire français, à la carte de bistrots classiques comme des restaurants de standing…

Bien que l’on ait testé une bonne partie des concepts parisiens, Le Noeud Papillon ne va pas vous refaire un top 10 du burger parisien – vous avez de quoi faire ici ou , ou encore .

Non, notre propos était d’attirer votre attention, le jour de leur sortie et à quelques semaines de Noël (eh oui), sur les coffrets cadeaux proposés par 2 références du burger parisien : Big Fernand et Blend.

Big Fernand burger

Big Fernand Burger

Big Fernand, le franchouillard ouvert en janvier 2012 par Steve, Guillaume et Alexandre – et qui vient d’ouvrir un petit frère dédié au hot dog, Little Fernand – nous propose un coffret aux éditions Marabout et disponible dans toutes les FNAC.

Ce coffret comprend :

Coffret Big Fernand Burger

Coffret Big Fernand Burger


– 1 livre de 30 recettes (burgers, pain, sauces, Fernandines…)
– 2 bouteilles à sauce
– 1 presse à steak

Blend Burger Gourmet

Blend Burger Gourmet

Autre coffret du jour dans un style plus élitiste, celui de Blend, le « gourmet » fondé par Victor et ouvert à la même période que Big Fernand.

A l’instar de ses viandes, fournies par le boucher star parisien Yves-Marie Le Bourdonnec, le coffret Blend a été conçu en collaboration avec le concept store Colette.

Ce coffret comprend :

Coffret Blend Burger

Coffret Blend Burger


– 1 livre de recettes (lui aussi aux éditions Marabout!)
– 1 couteau de Nontron, la plus vieille coutellerie de France
Le tout dans un coffret bois, en édition collector 50 exemplaires numérotés, exclusivement à la boutique Colette, 213 rue du Faubourg Saint Honoré. Un cadeau exclusif donc!

Et si un trublion avait en fait pris de vitesse ces 2 institutions?

Eh oui, le rival itinérant, Le Camion qui Fume, fondé en novembre 2011 par Kristin, a sorti en pré-commande sur Amazon et à la FNAC son livre de recettes le 6 octobre dernier…

Le Camion qui Fume Burger

Le Camion qui Fume Burger

Livre de recettes du Camion qui Fume

Livre de recettes du Camion qui Fume

Vous l’aurez compris, le burger foie gras / pintade sera à l’honneur les 24 / 25 décembre!

Enjoy!

Coquillages & crustacés…

19 Juin
L’été, les lunettes de soleil, c’est capital. Capital pour le confort, et capital pour parfaire son look. Mais voilà, vous ne savez pas quel modèle choisir cette année.

Voici une idée, qui en plus d’être originale vous permettra de faire une bonne action. Il s’agit de l’édition limitée Façonnable X Italia Independent. Concrètement, il s’agit d’un modèle aviateur orné de rayures colorées, présenté lors de l’open de tennis de Monte Carlo, et disponible durant l’été seulement. 1ère bonne nouvelle, tout le monde ne les aura pas sur le bout du nez.

2ème bonne nouvelle, Façonnable reversera une partie des ventes (attention, de la monture rose) à la Fondation Lyla Nsouli, association caritative britannique qui soutient la recherche sur le cancer du cerveau chez l’enfant.
Vous pouvez les retrouver sur le webstore de la marque ici

Hype et action caritative avec ces lunettes de soleil « aviator » rayées de Façonnable X Italia Independent »

In the summertime, sunglasses are critical. Not only critical in terms of comfort, but also to customize one’s look. But sadly, you don’t know which model try on this year.

Here is an idea which not only is original, but also will enable you to make a donation.

These are a limited edition by French Brand Façonnable X Italian Quality designers Italia Independent. More precisely, this is an aviator style with stripped frame that has been presented at Monte Carlo tennis open and will be on sale during the summer only.

1st good piece of news: not everyone will wear them one their nose.

2nd good piece of news, Façonnable will donate a portion of sales (beware, of the pink shade only) to The Lyla Nsouli Foundation For Children’s Brain Cancer Research.

You can make your choice on the brand’s webstore here, or if you’re in the UK, you can grab them from The Shop at Bluebird